Bertrand Chamayou  piano

Première partie de la carte blanche à Bertrand Chamayou au sommet du romantisme au travers la poésie de Schubert, Mendelssohn et Liszt

Après le triomphe de son intégrale Ravel, Bertrand Chamayou nous fait entrer en quelque sorte à l’intérieur de ses univers de prédilection. Pour le premier rendez-vous, placé sous le signe du romantisme, on retrouve deux figures qu’il apprécie particulièrement et qui ont fait sa réputation : Mendelssohn et Liszt. Du premier, auquel il reste très attaché, il propose de lyriques Romances sans paroles. Le compositeur hongrois est présent quant à lui au travers d’admirables transcriptions, d’un enchanteur Sonnet de Pétrarque et de Venezia e Napoli. Le formidable pianiste français dévoile comme peu d’autres le doux balancement, le cantabile inquiet et l’effervescence de ce triptyque précieux.

Video

Entretien avec le pianiste Bertrand Chamayou à propos de ses deux Concerts du Dimanche Matin les 8 et 15 janvier 2017

Vous aimerez aussi

Aucun résultat n'a été trouvé Quitter la recherche