L’Enlèvement au sérail

Wolfgang Amadeus Mozart

Chant virtuose et irrésistible drôlerie des situations rivalisent au royaume du Pacha Selim

Opéra chanté en allemand, surtitré en français

Longtemps considéré comme une partition mineure, L’Enlèvement au sérail est aujourd’hui reconnu comme l’une des pièces lyriques importantes du catalogue mozartien. Les disparités de style jadis reprochées sont désormais saluées comme la marque évidente d’une plaisante diversité où la noblesse de ton et la virtuosité de Constance s’harmonisent au pétillant entrain de Blonde et à l’irrésistible drôlerie d’Osmin. La place singulière de L’Enlèvement tient au fait que, situé à la charnière de deux périodes du parcours opératique de Mozart, on y décèle à la fois la spontanéité de la jeunesse qui s’achève et la maîtrise d’une écriture déjà pleinement mature. Faux exotisme mais délicatesse et tendresse irrésistible, un cocktail dont saura se souvenir quelques années plus tard Rossini.

Aucun résultat n'a été trouvé Quitter la recherche