Orchestre de chambre de Paris
Philippe Cassard direction et piano

Trois concertos pour piano de Mozart pour la seule et même année 1784 exaltés par le piano de Philippe Cassard

Mozart a onze ans lorsqu’il compose le premier de ses vingt-sept concertos pour piano. Il pastiche assurément les maîtres de son temps. Il achève son Cinquième Concerto à l’âge de dix-sept ans. Le clavecin a disparu au profit du pianoforte. L’art du chant domine au point que l’on pourrait imaginer, déjà, l’un des personnages de ses opéras à venir. Plus tard, au temps des Noces de Figaro, le Concerto en mi bémol majeur pressent le romantisme : dramatisation du discours, audace de l’écriture, révélant un imaginaire inédit, faussement insouciant, véritable confession, entre sourire et larmes, tous caractères qui culmineront dans le dernier concerto pour piano. Il ne reste à Mozart que quelques mois à vivre.

Vous aimerez aussi

  • 20/04/2017

    Orchestre de chambre de Paris

    François-Frédéric Guy

    Voir le spectacle
  • 14/05/2017

    Natalie Dessay,Philippe Cassard

    Schubert, Pfitzner, Schumann, Fauré, Chausson, Poulenc

    Voir le spectacle

Aucun résultat n'a été trouvé Quitter la recherche