Orchestre de chambre de Paris
Sir Roger Norrington direction

Les trois dernières symphonies de Mozart : le testament symphonique du compositeur et un sommet du répertoire classique

Ironie de l’histoire : bien que des centaines d’ouvrages aient traité de cette géniale trilogie symphonique, aucun musicologue n’a pu donner avec certitude les raisons de la composition des trois dernières symphonies ! On sait qu’elles datent de 1788 et qu’elles furent achevées en trois mois seulement. Réjouissons-nous à l’écoute de cette musique sous la baguette de l’un des plus grands interprètes du répertoire baroque et classique, Sir Roger Norrington. Quelle chance qu’il puisse revenir si régulièrement à la tête de l’Orchestre de chambre de Paris ! Nul doute qu’il nous livrera une lecture toute en transparence de ces symphonies qui referment la période classique.

Aucun résultat n'a été trouvé Quitter la recherche